Catégorie Communiqué

Saccage d’un champ de tournesol dans l’Aveyron : Il est urgent de sortir de l’impunité

LogoCPMDF

Les paysans réunis dans le collectif Marre des Faucheurs tiennent à exprimer leur solidarité aux agriculteurs victimes des Faucheurs volontaires. 60 militants environnementalistes ont en effet saccagé 2 hectares de tournesol ce 13 septembre à Druelle près de Rodez. Des cultures expérimentales visant à lutter contre un champignon ravageur tout en réduisant le recours aux pesticides ont été détruites.

Marre de Faucheurs se tourne vers le gouvernement pour que les auteurs de ces faits soient sévèrement punis. Marre des Faucheurs rappelle que 3 faucheurs volontaires, condamnés par la Cour de cassation, n’ont toujours pas payé les 11 000 euros qu’ils doivent aux agriculteurs en dommages et intérêts pour le saccage de champs de tournesol en 2010. A quoi bon des condamnations (quand elles sont prononcées) si les délinquants ne s’acquittent pas de leur peine et poursuivent ensuite leurs méfaits ?

Rien ne peut justifier la destruction du bien d’autrui, le viol de la propriété privée et le saccage du travail de paysans. Un tel vandalisme est un acte violent qui créé un traumatisme auprès des producteurs. Par ailleurs, cette violence n’a strictement aucun sens puisque l’essai détruit à Druelle a justement pour objectif d’accompagner les agriculteurs dans des pratiques encore plus vertueuses.

Semis de tournesol : les VTH (Variétés Tolérantes aux Herbicides) demeurent indispensables

CP-mdf-conseil Etat-avril 2020

Nous venons de diffuser un communiqué de presse en cette période de semis de tournesol.

Le 21 avril 2020 – Alors que les agriculteurs effectuent en cette période leurs semis de tournesol, les paysans du « collectif Marre des Faucheurs » rappellent que les Variétés Tolérantes aux Herbicides demeurent indispensables. Celles-ci permettent de désherber les adventices (mauvaises herbes) difficiles notamment l’ambroisie, plante invasive au pollen fortement allergène. Sans VTH, il ne serait plus possible de cultiver le tournesol dans de très nombreuses régions en France. C’est le cas dans la Vallée du Rhône, dans le Sud-Ouest et en Poitou-Charentes notamment. « Les VTH que nous utilisons depuis plus de 10 ans dans nos parcelles constituent une solution fiable » commente « Marre des Faucheurs ». Les VTH sont d’autant plus importantes que le Ministre de l’agriculture et de l’alimentation a affirmé dans une réponse à une question écrite le 24 mars 2020 à l’Assemblée nationale que « le comité national d’orientation de la politique sanitaire animale et végétale, […] se prononcera sur l’opportunité d’un […] classement » de l’ambroisie comme organisme nuisible à la santé des végétaux. Et donc à l’agriculture.

 

Réussir le plan protéines

La période si particulière liée au Covid-19 rappelle par ailleurs l’impérieuse nécessité de donner les moyens nécessaires aux paysans pour assurer une production de qualité et à un prix accessible à tous. Depuis plus de 10 ans, les VTH qui ont fait la preuve de leur efficacité en France tout en respectant l’environnement doivent pouvoir être utilisées sans de nouvelles contraintes réglementaires. L’ensemble de la profession agricole, en lien avec les pouvoirs publics a en effet mis en œuvre avec succès un plan d’accompagnement sur les VTH depuis 2012. Il n’y a donc aucune raison scientifique, ni technique pour un quelconque durcissement de la réglementation. Par ailleurs, en permettant de maintenir des surfaces oléagineuses, les VTH entrent parfaitement dans la stratégie du plan protéines souhaitée par le gouvernement.

 

Marre des Faucheurs : les Faucheurs Volontaires condamnés

Nous sommes plusieurs agriculteurs à avoir subi depuis 2010 des destructions de nos champs de tournesol. Ces saccages ont été menés parfois de nuit selon des méthodes commandos parfaitement rodées. Aujourdhui, nous ne pouvons plus accepter le discours des Faucheurs et leur diktat qui relèvent dune manipulation doublée dune grande violence. Le 25 mai 2016, la Cour de Cassation a rendu son verdict en rejetant la demande de trois faucheurs volontaires. Les faucheurs volontaires, condamnés à trois mois de prison avec sursis et dommages et intérêts, ont vu leur peine aggravée par 4 000 de dommages et intérêts supplémentaires soit un total de 11000 euros. Les paysans victimes attendent toujours le versement des sommes. Marre des Faucheurs rassemble des paysans qui ont subi des destructions dans lAllier, lIsère, le Rhône, la Drôme et lIndre-et-Loire.