Archive for MDF

Nouvelle action des faucheurs volontaires dans l’Aveyron : Le collectif Marre des Faucheurs souligne « la radicalisation sans limite de quelques militants jusqu’au-boutistes »

LogoCPMDF

Le 12 novembre 2021 – Après avoir détruit une parcelle de tournesol l’été dernier, les délinquants radicalisés sont de retour avec une nouvelle opération toujours aussi violente et destructrice. Il est plus que temps que cela cesse ! Combien de temps encore allons-nous subir cette violence ?

Sous couvert d’une « inspection citoyenne », une poignée de militants cherche à imposer leur champ lexical pour cacher leur violence. Comme à leur habitude, ils maquillent la réalité en prétendant s’appuyer sur des décisions de justice qui leur seraient favorables. Il n’en est rien. La culture de tournesol est essentielle dans le cycle de rotation des cultures. Il faut donc la soutenir. Les variétés tolérantes aux herbicides de post-levée (VTH) sont une solution agronomique importante qui permet en outre d’optimiser et réduire l’utilisation des produits phytosanitaires. Avec ces variétés, il est possible de traiter en post-levée, c’est-à-dire si et seulement si un traitement est nécessaire pour protéger le tournesol. Ces VTH sont aussi un moyen de lutte efficace contre l’ambroisie, espèce invasive au pollen fortement allergène. Les faucheurs sont manifestement indifférents aux enjeux de santé publique et au sort des millions de Français victimes du pollen d’ambroisie.

Cette nouvelle action des faucheurs est une action violente de trop. Pour le collectif Marre des Faucheurs, il est temps de mettre un terme à cette délinquance qui frappe les agriculteurs depuis trop longtemps et dans l’indifférence. La violence dans les champs, ça suffit !

 

Contact presse : contact@marredesfaucheurs.fr

[Lu dans la presse] Aveyron : le collectif Marre des Faucheurs réagit à la destruction d’une parcelle de semences OGM par « des militants »

Lu sur France 3 Occitanie 

Les Faucheuses et Faucheurs volontaires d’OGM ont revendiqué la destruction d’une parcelle de semences OGM dans la nuit du 18 au 19 août 2021 sur la commune d’Ambeyrac, en Aveyron. Dans un communiqué, le collectif « Marre des Faucheurs » dénonce « la violence de militants radicalisés ».

F3

 

Le groupe des Faucheuses et Faucheurs volontaires a revendiqué la destruction partielle d’une culture de semences de tournesols VrTH (variété rendue tolérante aux herbicides) à Ambeyrac, près de la rivière Lot. C’était la semaine dernière.

Ne pas confondre OGM et VTH

Dans un communiqué rendu public ce mardi 24 août, le collectif Marre des Faucheurs condamne « la violence d’une poignée de militants radicalisés ». 

Les membres du groupe dénoncent les modes d’intervention de nuit des faucheurs volontaires décrits comme des « méthodes commandos parfaitement rodées« .

Le groupe est composé de plusieurs agricuteurs originaires de la France entière, qui ont subi des destructions de leurs champs de tournesols. Ils soutiennent à travers ce communiqué que les Faucheuses et Faucheurs volontaires se trompent en parlant de culture de semences d’OGM (organisme génétiquement modifié) puisque « la production d’OGM est interdite en France ». Le ministère de l’Agriculture indique sur son site internet que la « culture des OGM à des fins commerciales est interdite en France depuis 2008″.

Les membres du collectif Marre des Faucheurs précisent que ces semences sont confondues par les Faucheurs avec les variétés tolérantes aux herbicides de post-levée (VTH). Selon eux, cette variété de semence est « une innovation majeure pour optimiser et réduire l’utilisation des produits phytosanitaires ». 

La culture de variétés tolérantes aux herbicides fait polémique en France

Une variété devient tolérante aux herbicides une fois qu’un trait dit TH est inséré « dans le génome d’un individu appartenant à la variété d’intérêt », explique une expertise scientifique menée collectivement par le CNRS et l’INRA. Cette pratique est polémique en France puisque comparée par certains organisations à des OGM. Ces variétés TH posent également question puisque leurs gênes sont tolérants à de très puissants herbicides.

Les parcelles de semences VTH occupent pourtant une grande place dans la culture du tournesol en France. « Ces variétés sont passées à plus de 100 000 hectares en cinq ans depuis la première campagne d’utilisation en 2010. Elles ont atteint 170 000 hectares en 2019 sur les 600 000 hectares de tournesol. Elles continuent à progresser en proportion des tournesols cultivés mais en surface stricte, on atteint un plafond », analyse Franck Duroueix, directeur de l’action régionale et du transfert de Terres Inovia, pour le magazine Réussir.

Des parcelles d’essais menés par l’institut technique de la filière oléoprotéagineuse saccagées

Ces actions des Faucheuses et Faucheurs volontaires touchent plusieurs exploitations en France. Des parcelles d’essais menés par l’institut technique de la filière oléoprotéagineuse situées en Charente et en Meurthe-et-Moselle ont aussi été saccagées. « Ça a pour conséquences une perte de connaissance agronomique« , déplore le groupe.

Le collectif Marre des Faucheurs rappelle que la destruction de ces parcelles se traduit également pour les agriculteurs par « une perte de production et donc de revenus ».

F3citation

 

Les agriculteurs, membres du collectif, demandent « qu’une enquête soit menée au plus vite pour retrouver les auteurs [...] et les condamner lourdement ».

[Lu dans la presse] « Marre des faucheurs » excédé par les destructions de tournesol

FranceAgricole

 

Lu dans La France Agricole

Le collectif demande qu’une enquête soit menée au plus vite pour retrouver les auteurs du « saccage » d’une parcelle de tournesol semences détruite la semaine dernière.

Faisant suite à la destruction de tournesols dans l’Aveyron, le collectif Marre des Faucheurs dénonce dans un communiqué datant du 24 août 2021 « la violence d’une poignée de militants radicalisés ». Il demande donc qu’une enquête soit menée au plus vite pour « retrouver les auteurs de ce saccage et les condamner lourdement ».

« Ils osent écrire dans leur communiqué que leurs opérations se déroulent dans le cadre de la non-violence », mais « derrière cette opération militante, il y a des agriculteurs qui sont victimes d’une violence physique qui conduit à la perte d’une production et donc d’un revenu. »

OGM confondus avec des VTH

« Cette violence bien réelle est en outre maquillée de mensonges puisque les faucheurs parlent de parcelles OGM alors même que la production d’OGM est interdite en France, juge le collectif. Ils confondent avec les variétés tolérantes aux herbicides de postlevée (VTH) qui sont, au contraire, une innovation majeure pour optimiser et réduire l’utilisation des produits phytosanitaires. En effet, le traitement en postlevée n’est effectué que si, et seulement si, il est nécessaire au regard de la pression des adventices. »

Ils ajoutent : « Les VTH sont un outil pour lutter contre l’ambroisie, cette espèce invasive au pollen fortement allergène qui est actuellement en pleine floraison. La santé publique et le sort des millions de Français victimes du pollen d’ambroisie ne sont manifestement pas une priorité pour les faucheurs. »

Communiqué – Destruction de tournesols en Aveyron : le collectif Marre des Faucheurs dénonce « la violence d’une poignée de militants radicalisés »

LogoCPMDF

Le 24 août 2021 –Malgré une communication soignée, la violence des faucheurs se révèle une nouvelle fois après la destruction d’une parcelle de tournesol dans l’Aveyron. Signe de cette violence, les délinquants radicalisés sont d’ailleurs intervenus de nuit et non au grand jour. Derrière cette opération militante, il y a des agriculteurs qui sont victimes d’une violence physique qui conduit à la perte d’une production et donc d’un revenu. Ils osent même écrire dans leur communiqué que leurs opérations «  se déroulent dans le cadre de la non-violence ».Mais comment le saccage d’une parcelle peut-il être non violent ? Écrire cela est indécent.

Cette violence bien réelle est en outre maquillée de mensonges puisque les faucheurs parlent de parcelles OGM alors même que la production d’OGM est interdite en France. Ils confondent avec les variétés tolérantes aux herbicides de post-levée (VTH) qui sont, au contraire, une innovation majeure pour optimiser et réduire l’utilisation des produits phytosanitaires. En effet, le traitement en post-levée n’est effectué que si, et seulement si, il est nécessaire au regard de la pression des adventices.

Enfin, les VTH sont un outil pour lutter contre l’ambroisie, cette espèce invasive au pollen fortement allergène qui est actuellement en pleine floraison. La santé publique et le sort des millions de Français victimes du pollen d’ambroisie ne sont manifestement pas une priorité pour les faucheurs.

Face à ce nouvel acte de violence contre les agriculteurs, le collectif Marre des Faucheursdemande qu’une enquête soit menée au plus vite pour retrouver les auteurs de ce saccage et les condamner lourdement. La violence dans les champs, ça suffit !

 

Contact presse : contact@marredesfaucheurs.fr

Acte de délinquance des Faucheurs Volontaires à la Bâtie-Rolland (Drôme)

LogoCPMDF

Les Faucheurs Volontaires se sont introduits ce matin au sein de l’entreprise Top-semences, à quelques kilomètres de Montélimar pour dénoncer des OGM qui seraient cachés.

Les paysans réunis dans le collectif Marre des Faucheurs rappellent qu’en réalité les actions de ces militants environnementalistes bafouent le droit à la propriété privée, piétinent le travail d’autrui et sont par conséquent illégales.

3 faucheurs volontaires ont été condamnés à 3 mois de prison avec sursis et à 11 000 euros de dommages et intérêts par la Cour de Cassation en 2016 pour avoir saccagé des parcelles de tournesol appartenant à des paysans. Marre des Faucheurs rappelle qu’il n’y a aucun OGM cultivé en France.

Les agriculteurs doivent pouvoir bénéficier de toutes les solutions autorisées pour leurssemis de tournesol dont les Variétés Tolérantes aux Herbicides (VTH) qui demeurent indispensables. Celles-ci permettent de désherber les adventices (mauvaises herbes) dans des situations particulièrement difficiles notamment l’ambroisie, plante invasive et fortement allergène. Sans VTH, il ne serait plus possible de cultiver le tournesol dans de très nombreuses régions en France. C’est le cas dans la Vallée du Rhône et dans le Sud-Ouest de la France notamment. Mais l’ambroisie se développe également sur tout le territoire national. « Les VTH que nous utilisons depuis plus de 10 ans dans nos parcelles constituent une solution fiable », commente Marre des Faucheurs. Les VTH sont d’autant plus importantes que le Ministre de l’agriculture et de l’alimentation a affirmé dans une réponse à une question écrite le 24 mars 2020 à l’Assemblée nationale que « le comité national d’orientation de la politique sanitaire animale et végétale, […] se prononcera sur l’opportunité d’un […] classement » de l’ambroisie comme organisme nuisible à la santé des végétaux » et donc à l’agriculture.

Marre des Faucheurs rappelle enfin la clarification récente (mars 2020) de l’ANSES précisant que les tournesols VTH (y compris Clearfield Plus) ne sont pas concernés par la décision du Conseil d’Etat car issus de techniques de mutagenèse in vivo (cf. Avis de l’Anses, « Utilisation des variétés rendues tolérantes aux herbicides cultivées en France », p 54).