Catégorie Communiqué

Les Faucheurs volontaires condamnés en 1ère instance. Un « commando » délinquant et incompétent.

marre des faucheurs

En août 2017, 62 Faucheurs volontaires s’étaient rendus sur des parcelles d’essais agronomiques à Vieillevigne dans le seul objectif de les saccager. Jugés au tribunal d’instance de Toulouse en mars 2022, seuls 3 d’entre eux avaient eu le droit à un procès.

Le 12 mai 2022 – Trois mois de prison avec sursis et 458 000 euros de dédommagement. Le jugement a été rendu hier, mercredi 11 mai, pour ces 3 Faucheurs volontaires à Toulouse. Le Collectif Marre des Faucheurs salue cette décision de justice qui montre aux activistes environnementalistes que le recours à la violence est injustifiable.

Saccage de parcelles d’essais

Ce sont cinq parcelles d’essais de Terre Inovia, d’Arvalis et de l’ITB[1], des instituts techniques, que les Faucheurs volontaires d’OGM ont saccagé à Vieillevigne (Haute-Garonne) cette année-là. Ce type d’actions violentes, marque de fabrique des Faucheurs volontaires, est d’autant plus condamnable qu’il s’agissait grâce à ces essais du protocole Syppre mis en place en toute transparence, de tester les systèmes économes en intrants (eau, engrais, phytos). Sans compter que cette destruction a eu lieu, 10 à 15 jours avant la date de récolte prévue et bénéficiaient « à toutes les agricultures (biologique, raisonnée…) » comme le rappellent les instituts techniques.­

Pour se rendre compte de l’absurdité de l’action des militants environnementalistes, il faut rappeler les termes du communiqué de presse des instituts techniques du 22 août 2017. Ces essais « visent à mettre au point des systèmes de production agroécologiques en tenant compte des spécificités locales. Dans les sols argilo-calcaires en coteaux de Montesquieu-Lauragais, ils s’intéressent aux situations où l’irrigation n’est pas possible, typique des conditions de culture difficiles du secteur. Le système étudié, co-construit avec les agriculteurs et techniciens locaux, vise de nombreux bénéfices : un accroissement de la fertilité du sol dans un milieu en coteaux soumis à l’érosion, une réduction des intrants, notamment phytosanitaires de 10 à 40%, une rentabilité améliorée pour le producteur, une diversité accrue des cultures. Les variétés de tournesol saccagées sont classiques ». En clair, les Faucheurs volontaires ont vandalisé des parcelles réalisées avec des semences traditionnelles… Rappelons qu’il n’y a aucun OGM en France et les militants radicaux qui espéraient détruire des VrTH (Variétés Tolérantes aux herbicides) semences autorisées et non OGM se sont, de toute évidence, trompés…

Le statut de lanceurs d’alerte, caution de leurs actions

Les Faucheurs se présentent comme des lanceurs d’alerte invoquant l’état de nécessité pour justifier leur action. Mais la destruction et la violence ne permet jamais l’instauration d’un débat et de véritables échanges d’argumentaires.

CP_Vieillevigne_Mai22

Marre des Faucheurs : les Faucheurs Volontaires condamnés

« Nous sommes plusieurs agriculteurs à avoir subi depuis 2010 des destructions de nos champs de tournesol. Ces saccages ont été menés parfois de nuit selon des méthodes commandos parfaitement rodées. Aujourdhui, nous ne pouvons plus accepter le discours des Faucheurs et leur diktat qui relèvent dune manipulation doublée dune grande violence. ». Marre des Faucheurs rassemble des paysans qui ont subi des destructions dans lAllier, lIsère, le Rhône, la Drôme et lIndre-et-Loire.


[1] Institut technique de la betterave

Les Variétés Tolérantes aux Herbicides (VrTH) : une solution toujours efficace contre l’ambroisie

marre des faucheurs

Nul ne peut donner d’injonctions aux agriculteurs quant à leur choix de semences, surtout lorsque celles-ci se traduisent par des actes de destruction et d’intimidation.

Le 5 mai 2022 – L’ambroisie est une plante invasive et hautement allergène. Très présente dans les champs de tournesol, elle peut entraîner la destruction totale d’une récolte. Ainsi, dans certaines régions, notamment dans la vallée du Rhône ou en région Aquitaine où les cultures de tournesol sont menacées par l’ambroisie, ces semences VrTH représentent une solution efficace, et parfois l’unique solution technique. Sans elles, il n’y aurait plus de surfaces de tournesol dans certaines zones.

Par ailleurs, le tournesol, cultivé sur près de 800 000 hectares, contribue à asseoir l’indépendance en protéines végétales de la France. Ses avantages : favorable à l’agronomie, demande peu d’eau, bénéfique aux abeilles (ressources mellifères). Il est donc essentiel de maintenir ces surfaces.

Respect de l’environnement

Les VrTH permettent de mener une lutte raisonnée contre les mauvaises herbes en réduisant les utilisations de désherbants. Dans nos champs, on n’observe par ailleurs pas plus d’atteintes et de diminution de la biodiversité avec ces produits qu’avec ceux utilisés habituellement pour les tournesols non VrTH par exemple.

Stop aux injonctions !  

Les agriculteurs ne peuvent accepter de recevoir des injonctions de groupuscules, comme celui des Faucheurs Volontaires, qui prétendent se battre pour les droits des paysans, tout en détruisant en toute impunité des parcelles de tournesol aux quatre coins de la France.

Le collectif Marre des Faucheurs souhaite rappeler que les agriculteurs, accompagnés et conseillés par des techniciens et des instituts techniques, sont des professionnels responsables.

Marre des Faucheurs : les Faucheurs Volontaires condamnés

« Nous sommes plusieurs agriculteurs à avoir subi depuis 2010 des destructions de nos champs de tournesol. Ces saccages ont été menés parfois de nuit selon des méthodes commandos parfaitement rodées. Aujourdhui, nous ne pouvons plus accepter le discours des Faucheurs et leur diktat qui relèvent dune manipulation doublée dune grande violence. ». Marre des Faucheurs rassemble des paysans qui ont subi des destructions dans lAllier, lIsère, le Rhône, la Drôme et lIndre-et-Loire.

Nos vœux pour 2022 : que la France reste un Etat de droit

Nous profitons de ce début d’année pour vous présenter un vœu tout simple : que la France reste… un Etat de droit.

Il n’est pas normal que des militants environnementalistes puissent…

… commettre 27 agressions en 20 ans contre le groupe RAGT (Rouergue, Auvergne, Gévaudan, Tarnais) et ce, sans aucune condamnation comme l’a rappelé avec amertume le président de l’entreprise Claude Tabel,

… entraver le débat démocratique en occupant le conseil régional de Bretagne en juillet 2020 ;

… saccager nos champs et violer nos propriétés privées (environ 80 actions commandos menées par les faucheurs volontaires auprès de paysans, de coopératives agricoles, instituts techniques depuis 2009),

… avoir la complicité de certains media qui acceptent parfois d’être dans la connivence et couvrent ainsi leur destruction. Ces mêmes media accepteraient-ils de suivre des actes de vandalisme sur des voitures diésels par exemple ??

Malgré ces faits qui pourraient nous faire tomber dans l’amertume, bonne année agricole à tous. Haut les cœurs !

Nouvelle action des faucheurs volontaires dans l’Aveyron : Le collectif Marre des Faucheurs souligne « la radicalisation sans limite de quelques militants jusqu’au-boutistes »

LogoCPMDF

Le 12 novembre 2021 – Après avoir détruit une parcelle de tournesol l’été dernier, les délinquants radicalisés sont de retour avec une nouvelle opération toujours aussi violente et destructrice. Il est plus que temps que cela cesse ! Combien de temps encore allons-nous subir cette violence ?

Sous couvert d’une « inspection citoyenne », une poignée de militants cherche à imposer leur champ lexical pour cacher leur violence. Comme à leur habitude, ils maquillent la réalité en prétendant s’appuyer sur des décisions de justice qui leur seraient favorables. Il n’en est rien. La culture de tournesol est essentielle dans le cycle de rotation des cultures. Il faut donc la soutenir. Les variétés tolérantes aux herbicides de post-levée (VTH) sont une solution agronomique importante qui permet en outre d’optimiser et réduire l’utilisation des produits phytosanitaires. Avec ces variétés, il est possible de traiter en post-levée, c’est-à-dire si et seulement si un traitement est nécessaire pour protéger le tournesol. Ces VTH sont aussi un moyen de lutte efficace contre l’ambroisie, espèce invasive au pollen fortement allergène. Les faucheurs sont manifestement indifférents aux enjeux de santé publique et au sort des millions de Français victimes du pollen d’ambroisie.

Cette nouvelle action des faucheurs est une action violente de trop. Pour le collectif Marre des Faucheurs, il est temps de mettre un terme à cette délinquance qui frappe les agriculteurs depuis trop longtemps et dans l’indifférence. La violence dans les champs, ça suffit !

 

Contact presse : contact@marredesfaucheurs.fr

Communiqué – Destruction de tournesols en Aveyron : le collectif Marre des Faucheurs dénonce « la violence d’une poignée de militants radicalisés »

LogoCPMDF

Le 24 août 2021 –Malgré une communication soignée, la violence des faucheurs se révèle une nouvelle fois après la destruction d’une parcelle de tournesol dans l’Aveyron. Signe de cette violence, les délinquants radicalisés sont d’ailleurs intervenus de nuit et non au grand jour. Derrière cette opération militante, il y a des agriculteurs qui sont victimes d’une violence physique qui conduit à la perte d’une production et donc d’un revenu. Ils osent même écrire dans leur communiqué que leurs opérations «  se déroulent dans le cadre de la non-violence ».Mais comment le saccage d’une parcelle peut-il être non violent ? Écrire cela est indécent.

Cette violence bien réelle est en outre maquillée de mensonges puisque les faucheurs parlent de parcelles OGM alors même que la production d’OGM est interdite en France. Ils confondent avec les variétés tolérantes aux herbicides de post-levée (VTH) qui sont, au contraire, une innovation majeure pour optimiser et réduire l’utilisation des produits phytosanitaires. En effet, le traitement en post-levée n’est effectué que si, et seulement si, il est nécessaire au regard de la pression des adventices.

Enfin, les VTH sont un outil pour lutter contre l’ambroisie, cette espèce invasive au pollen fortement allergène qui est actuellement en pleine floraison. La santé publique et le sort des millions de Français victimes du pollen d’ambroisie ne sont manifestement pas une priorité pour les faucheurs.

Face à ce nouvel acte de violence contre les agriculteurs, le collectif Marre des Faucheursdemande qu’une enquête soit menée au plus vite pour retrouver les auteurs de ce saccage et les condamner lourdement. La violence dans les champs, ça suffit !

 

Contact presse : contact@marredesfaucheurs.fr