Côte d’Or : les faucheurs volontaires déversent leur haine et leur violence !

A l’approche des élections, la violence des faucheurs volontaires n’a donc plus de limites. Samedi dernier, 120 militants extrémistes ont saccagé le champ d’un paysan en Côte d’Or. 6 hectares de colza ont été entièrement ravagés à Villy-le-Moutier. L’agriculteur n’a rien pu faire pour protéger sa récolte. Et les gendarmes n’ont pu que constater les dégâts.

Dans un communiqué de presse, les faucheurs s’en prennent à la société BASF et aux VTH (végétaux tolérants aux herbicides). Sauf que la parcelle d’expérimentation et le matériel expérimental détruits ne sont pas des VTH et sont la propriété de KWS. En clair, les faucheurs se sont trompés de cible. Selon KWS, le préjudice s’élève à des dizaines de millions d’euros. Cette destruction révèle non seulement l’incompétence agronomique des faucheurs – combien d’agriculteurs chez les faucheurs ? – mais également leur violence et leur radicalisation. Car il ne faut pas s’y tromper, les faucheurs s’en prennent à l’agriculture en général. Les VTH ne sont qu’un aimable prétexte à leurs actions. Si d’aventures les VTH étaient interdits demain, ils trouveraient un autre cheval de bataille. Pouvez-vous imaginer une seule seconde les faucheurs arrêter de détruire un champ ? Franchement ?!  Voyez-vous les instigateurs de cette destruction, Jean-Luc Juthier et Guy Kastler membres actifs de la confédération paysanne et qui prônent la décroissance stopper leurs actions violentes ? Sous couvert « d’actions citoyennes », ces militants proches de l’ultra gauche continueront à détruire les champs des paysans. Que les parcelles soient VTH ou pas.

Il faut donc que ces délinquants soient lourdement condamnés pour s’en être pris à un paysan, à son travail, à sa propriété privée. Il est urgent que la Justice les condamne. Il en va de la paix sociale. Les pouvoirs publics et la Justice doivent désormais anticiper une question essentielle : comment réagiront certains paysans en voyant ces délinquants détruire leurs champs en toute impunité ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>